Objets blessés

objets blessesDepuis son ouverture l’an dernier, je me disais qu’il fallait que j’aille voir le musée des Arts Premiers du quai Branly. C’est l’affiche d’une exposition temporaire qui m’a enfin décidée. Il s’agit de « objets blessés » , une courte exposition au sein du musée sur la réparation des objets en Afrique. J’ai profité de l’ouverture en nocturne le jeudi pour y aller. Je recommande ce plan à  tous, la visite est sans queue pour les billets, tranquille, pas de hordes de touristes, les jardins sont éclairés de tubes plexi rétroéclairés qu’on ne peut pas voir le jour et en sortant, on peut admirer les illuminations de la Tour Eiffel et les bateaux-mouches. Mais revenons au musée. Je ne suis pas une grande fan de Jean Nouvel, je trouve que l’aspect extérieur du bâtiment n’est pas génial et j’ai assez peur du vieillissement (trainées de crasse sous les blocs en saillie…). La grande paroi de verre + le jardin, il nous avait déjà  fait le coup à  la fondation Cartier, ça marche assez bien, surtout ici, c’est assez surprenant de voir à  quel point ça atténue le bruit des quais. Je n’ai pas du tout aimé la rampe d’accès aux collections toute blanche avec des projections d’images, c’est sûrement d’une grande valeur symbolique de passage de la civilisation actuelle vers les civilisations anciennes ou autre mais c’est surtout fatiguant et inutile. Je trouve que la signalétique est très mauvaise, on n’a pas assez de repères. Il y a peu d’explications, c’est un constat, pas forcément une critique, je n’aime pas quand il y en a trop. C’est vrai, comme l’ont répétés les médias que la scénographie n’est pas mal, il ne faut cependant pas être claustrophobe. L’expo était intéressante, avec des textes simples et une vidéo qui explique la valeur des objets, la nécessité de les réparer pour les dominer. Elle se termine le 16 septembre, avis aux amateurs…

Comments are closed.