Vitrine « Prénoms » pour les Folies Douces

Paris 19e, novembre 2017

Mission: Mettre en avant les prénoms réalisés à la demande en tricotin
Réalisation: L’idée était d’utiliser les différents modèles de peluches moutons (en laine) et de les faire tricoter dans un décor de ferme, comme s’ils étaient à l’origine des prénoms suspendus dans la vitrine. La bergerie devient une sorte d’atelier de prénoms. Un petit agneau tient même une pancarte indiquant « prénoms à la demande ». J’aime utiliser l’humour et inventer des histoires pour montrer et expliquer les choses. Le fait de montrer un prénom non achevé montre bien aussi le fait que c’est fabriqué sur place par la créatrice des Folies Douces, un argument important pour cette boutique.


Vitrine « Manoir hanté » pour les Folies Douces

Paris 19e, octobre 2017

Mission: Présenter des articles sur le thème Halloween
Réalisation: La mise en scène repose sur un parti coloré fort: noir et jaune. Des accessoires suggèrent la vieille maison: panneau à moulures, bougeoir, cadre d’ancêtre, toiles d’araignée. Et pour attirer l’attention et faire peur aux jeunes et aux moins jeunes, le jeune homme de bonne famille dans le cadre se transforme en monstre cornu selon l’angle de vision…


Vitrine « Monde sous-marin » pour les Folies Douces

Paris 19e, septembre 2017

Mission: Présenter des pièces uniques en crochet sur le thème de la mer
Réalisation: Par un simple ruban adhésif bleu et des bateaux en origami positionnés en haut de la vitrine, on évoque la ligne de flottaison et le monde de l’enfance; le monde sous-marin peut dès lors se développer dessous… un podium couvert de tissu poisson bleu et argent évoque le thème sous-marin, une guirlande de papier devient une algue, les créatures toutes douces aux tons pastels flottent, suspendues par des fils transparents.


Vitrine « Moulinet » pour les Folies Douces

Paris 19e, juin 2017

Mission: Montrer une sélection de produits estivaux
Réalisation: Ce qui fonctionne bien pour présenter en vitrine des objets destinés aux enfants, c’est de leur faire raconter des histoires. Il était une fois un pays peuplé de lapins, d’ours, de poupée et de paillettes. Un beau jour d’été, le vent se mit à souffler si fort que tous les habitants durent s’agripper pour ne pas s’envoler sauf la reine souris qui vivait dans le ciel et s’amusait à attraper des nuages dans son épuisette…


Vitrine « Magie » pour les Folies Douces

Paris 19e, mars 2017

Mission: Présenter des peluches lapin en crochet
Réalisation: J’avais envie depuis longtemps de faire des vitrines animées. Ici, un moteur dissimulé derrière les cartes à jouer qui s’envolent fait pivoter la baguette magique et sortir le lapin du chapeau, comme par magie! J’ai aussi collé des 2 cartes sur une trotteuse d’horloge parmi l’ensemble des cartes,le mécanisme de l’horloge les fait légèrement bouger toutes les secondes, cela donne un effet un peu mystérieux.


Vitrine « Masques et ballons »pour les Folies Douces

Paris 19e, février 2017

Mission: Présenter une série de masques sérigraphies pour le carnaval
Réalisation: L’idée très simple était de poser les masques sur des ballons de baudruche qui suggèrent aussi le thème de la fête et de donner l’illusion qu’ils s’envolent. Tous les supports sont blancs pour mettre en valeur les masques qui flottent.


vitrine-lessive-foliesdouces-jessica-secheretVitrine « Lessive » pour les Folies Douces

Paris 19e, janvier 2017

Mission: Créer une mise en scène originale pour commencer l’année
Réalisation: Le mois de janvier est associé dans les grands magasins au « mois du blanc », j’ai décidé de suivre cette voie à ma façon en imaginant la lessive des doudous, poupées et peluches d’une chambre de bébé. J’ai créé une machine à laver en carton mousse à travers le hublot de laquelle sont placées et éclairées de ravissantes poupées en laine. Pour compléter le thème, un bidon de lessive, un petit panier type panier à linge, une corde et des pinces à linge pour faire sécher un body et un doudou lapin.


vitrines-escalier-noel-2016Vitrine « Noël blanc et or » pour les Folies Douces

Paris 19e, 2016

Mission: Créer une mise en scène pour les fêtes de fin d’année
Réalisation: La scénographie repose sur un étagement des produits vendus sous forme de 2 escaliers indépendants, doré d’un côté, blanc de l’autre qui peuvent se placer dans un sens ou l’autre pour varier la géométrie et les couleurs au cours de la période de fin d’année. L’enjeu était de pouvoir présenter de nombreux objets en exploitant la hauteur. La sobriété des volumes et du nombre de couleurs permet de mettre en valeur les objets. La couleur or, la guirlande lumineuse, les flocons suspendus donnet tout de suite l’ambiance de fête de la période de Noël. J’ai réalisé les 2 escaliers en carton moi-même, largeur 70cm, hauteur 110 cm hors tout, un travail de maquette géante!


vitrines-calendrier-de-laventVitrine « Calendriers de l’Avent » pour les Folies Douces

Paris 19e, 2016

Mission: Créer une mise en scène pour promouvoir les calendriers de l’Avent de la Maison du Calendrier
Réalisation: Le but était de faire comprendre que ce drôle de distributeur de petites maisons en carton était un calendrier de l’Avent et de rappeler le fonctionnement de ce calendrier. Ces petites maisons en carton m’ont donné l’idée de créer une scène avec 2 doudous qui dialoguent grâce à des phylactères en carton entourés des petites surprises dont pourrait être remplies les maisons.


vitrines-foliesdouces-halloweenVitrine Halloween pour les Folies Douces

Paris 19e, 2016

Mission: Faire une vitrine d’une semaine pour la fête d’Halloween aux Folies Douces
Réalisation: C’est une altération de la vitrine précédente qui fait passer du rêve des doudous endormis au cauchemars grouillant d’araignées et même d’une chauve-souris.


vitrine-bonne-nuitVitrine « Bonne nuit… » pour les Folies Douces

Paris 19e, 2016

Mission: Créer une mise en scène pour l’ouverture de la boutique les Folies Douces
Réalisation: Les Folies Douces, c’est une boutique ouverte par Jessica Sécheret, illustratrice, qui propose des petits objets poétiques pour les enfants et les bébés faits main par elle-même et une sélection d’autres créateurs/créatrices. J’ai choisi de travailler sur le thème du sommeil qui est vraiment au coeur de la vie des jeunes enfants auxquels s’adresse les Folies Douces. Pour cadrer avec la vitrine haute, étroite et peu profonde, j’ai eu l’idée d’un lit vertical avec différents doudous et poupées endormis. Cela correspond bien à l’univers de douceur de la créatrice.
Sur les photos figurent le croquis de départ, la maquette au 1/5e, l’installation avec la peinture de la vitrine et les photos finales (la boutique était encore en travaux).


faire cohabiter 2 stylesQuand 2 univers cohabitent

Paris 19e, 2012

Mission: Séparer 2 pièces
Réalisation: A la base se trouvaient 2 pièces en enfilade: un grand séjour au mobilier classique et un petit salon vieillissant. L’objectif était de faire de la petite pièce un salon transformable en chambre pour une personne dans un style contemporain.
Le parti est de conserver une unité au sol avec un parquet clair mais de marquer une rupture par la couleur des murs pour distinguer les 2 univers. Le jaune contraste avec un vert bleuté et accroit la perspective. L’ajout d’une porte coulissante permet d’isoler complètement la chambre.


chambre adulteChambre adulte

Paris 19e, 2012

Mission: Aménager un salon transformable en chambre
Réalisation: Deux verts, l’un bleuté, l’autre à dominante jaune en alternance sur le murs de la petite pièce créent un univers personnel à la fois intense et calme, propice à la rêverie. Le mobilier épuré, fonctionnel, blanc laisse la couleur des murs s’exprimer.
Assis dans le canapé ou allongé dans le lit, on peut regarder la télévision fixée au mur et bénéficier d’une belle perspective sur le salon.


séjour classique redynamiséSéjour

Paris 19e, 2012

Mission: Rénover une pièce en conservant le mobilier
Réalisation: Par le jeu des couleurs et l’aménagement, un séjour terni et surchargé devient lumineux. Le style classique a été dynamisé par un jaune qui illumine la pièce et fait ressortir les touches de bleu clair des chaises et de la porcelaine chinoise. En permutant le buffet et le secrétaire, la vision depuis l’entrée s’allège. Le secrétaire ressort sur un mur écru rappelant les incrustations de sa marqueterie. Pièce de mobilier impressionnante, il est mis en valeur par sa position puisqu’il se trouve dans l’axe de vision depuis le canapé. Le grand canevas, ouvrage familial, trouve un support à son échelle sur la grande porte coulissante.


chambrebebeChambre de bébé

rue des Annelets, Paris, 2009

Mission: Réaménager le bureau en chambre de bébé.
Réalisation: La peinture vert tilleul a été conservée comme base neutre, lumineuse et calme, on y a ajouté des couleurs vives: turquoise, orange, vert anis, rouge… et des formes géométriques simples: rayures, ronds… pour créer une ambiance ludique et enfantine.
La cloison a été modifiée de sorte à créer un placard intégré. Une porte coulissante à l’intérieur de la cloison permet de ne pas perdre d’espace dans la chambre.
On peut distinguer 4 zones: l’une pour le change près de la fenêtre, l’une centrale pour le sommeil, l’une pour les vêtements et enfin le coin jeux: une distribution fonctionnelle qui rend la chambre agréable à vivre, tant pour l’enfant que pour ses parents!
La décoration est faite de dessins personnels encadrés, d’amigurumis et de confections (tour de lit, cache radiateur) fait-main et la fresque réalisée en découpant du papier adhésif de couleur.
3 points lumineux éclairent 3 coins de la pièce: une lampe d’architecte articulée fixée au lit éclaire plus ou moins fortement la table à langer et le lit, une lampe pour tableau éclaire un grand cadre avec un poster du petit Chaperon Rouge de Christian Roux (album sublime), enfin une lampe diffusant une lumière douce est posée sur le meuble de rangement des jouets.


cuisineCuisine

rue des Annelets, Paris, 2006

Mission: Rendre la cuisine pratique et chaleureuse.
Réalisation: L’espace avec un angle cassé a été aménagé en coin repas avec une table sur mesure fixée au mur. Le mur le long de la fenêtre a été aménagé avec un plan de travail de 60cm de profondeur au centre duquel se trouve l’évier, cela permet d’avoir un espace convenable pour cuisiner près de la gazinière. Le réfrigérateur se place sous ce plan de travail pour éviter d’encombrer la pièce et d’obstruer la lumière. Un long meuble de rangement de 35cm de profondeur complète l’aménagement. J’ai opté pour une ambiance tonique avec un orange vif, un contraste noir/blanc, des formes rondes (table, poignées, plafonnier, horloge, miroir), dans un esprit 60’s qui donne de la bonne humeur.
cuisine détailsQuelque astuces pratiques et/ou décoratives peuplent la cuisine. Dans l’entrée de cette pièce, il y a un petit recoin avec des tuyaux, vestige d’un ancien placard: ce recoin inesthétique est finalement exploité pour ranger les balais et il est dissimulé derrière un panneau suspendu en tissu de torchon fixé sur une tringle pivotante. Pour faire un rappel de couleur, le passepartout du cadre est peint dans la couleur du mur qui lui fait face. Des boîtes de thés sont exposées (et utilisées) sur une étagère noire comme sur un petit autel de rituel avec une reproduction de gravures anciennes représentant des théières. Au-dessus de la table, un miroir convexe reflète la fenêtre et toute la cuisine, ainsi, on bénéficie d’une vue en mangeant même en étant face à un mur.


distributeur de capsules NespressoDistributeur de capsules de café

Paris, 2005

Quand j’ai acheté ma cafetière de la marque Nespresso, le choix des distributeurs de capsules était très limité et ne me convenait pas. J’ai alors dessiné et fait fabriqué un distributeur mural en inox brossé d’une capacité de 30 capsules (3 étuis). Les capsules s’enfilent par le haut et sont arrêtées par une butée en bas où l’on peut les retirer une à une. Je suis très contente de cet objet qui fonctionne bien et qui est unique.


perso-sdb-annelets2Salle de bain

rue des Annelets, Paris, 2006

Mission: Aménager une salle de bain pour la rendre plus accueillante, plus spacieuse et plus claire.
Réalisation: Le volume a été débarrassé des éléments encombrants: lave-linge, rangement téléscopique, meuble sous le lavabo et la baignoire a été remplacée par une douche. Le miroir a été recadré pour être à l’échelle de la salle de bain et accentuer l’horizontale. Une armoire derrière ce miroir accueille les produits du quotidien, le reste est stocké dans le grand placard à porte coulissante où est encastré le lave-linge et dans un placard à côté de la douche. L’applique halogène donne une lumière douce, un variateur permet de passer d’une ambiance relaxante à une ambiance tonique. L’éclairage est complété par des tubes fluorescents de part et d’autre du miroir pour un bon éclairage du visage et par des spots au dessus de la zone de douche.


toilettesToilettes

rue des Annelets, Paris, 2006

Mission: Aménager les toilettes pour les rendre plus agréables et pratiques.
Réalisation: L’éclairage en applique au-dessus de la porte donnait l’impression d’une pièce très haute. L’idée est de rendre la pièce plus basse en peignant tout ce qui se trouve au-dessus du haut de la porte en gris foncé et d’opter pour un éclairage de spots dichroïques sur cables.
Un petit placard discret, situé à portée de main, est surmonté d’un miroir encadré de hêtre huilé. Les produits d’entretiens sont stockés derrière la trappe qui dissimule des tuyaux. Des cadres sont pendus à des cimaises situées sur la limite des 2 couleurs du mur. Des magazines sont à disposition dans un porte-revues mural en métal laqué.


appart rue des Annelets entréeEntrée

rue des Annelets, Paris, 2007

Mission: Rendre cette pièce aveugle accueillante et l’aménager en rangements sans encombrer le passage.
Réalisation: L’entrée est la première impression que l’on a d’un appartement quand on le visite, d’où l’importance de soigner sa décoration et son ambiance. Dans la configuration de cet appartement, l’entrée est un point central qui communique avec toutes les pièces, il est capital de ne pas entraver cet axe de circulation. L’idée principale est de donner un maximum de caractère à cet espace par le traitement des surfaces plutôt que d’essayer d’ajouter ou de compliquer le volume. Les teintes turquoise, chocolat et or donnent un ton un peu précieux. Deux bandes en feuilles d’or ceinturent la pièce pour donner un effet de continuité, de lien entre les portes. Ces bandes sont mises en valeur par un éclairage de petits spots disposés sur un luminaire sur mesure tout en longueur, en harmonie avec l’orientation de la pièce-passage (en accord aussi avec le sens des lattes du parquet). entrée rue des Annelets miroirDes cadres sont accrochés sur les portes du placard, ils reprennent des fragments du tissu utilisé pour le paravent dans le coin de la pièce (qui dissimule en fait un aspirateur).
Face au placard se trouve la porte d’entrée. J’ai positionné un miroir sur la partie de mur disponible à côté, c’est toujours pratique de pouvoir se voir en entier, vérifier son allure juste avant de sortir! Le miroir a aussi cet avantage de créer comme une ouverture dans le mur, comme on a l’habitude de le dire: « d’agrandir l’espace ». Le mur est ensuite en renfoncement: c’est dans cette sorte de niche que j’ai installé un rangement à chaussures très pratique en complément du grand placard. Un de mes dessins encadré surmonte ce rangement. J’aime bien la position du modèle qui a l’air de regarder vers le bas et qui est complètement en relation avec ce qui l’entoure. Les baguettes du miroir et du cadre sont en chêne en rappel de l’essence du parquet. Une étagère, en chêne également, est fixée au-dessus du range-chaussures pour poser des objets de décoration.


Salon AnneletsSéjour

rue des Annelets, Paris, 2007

Mission: Privilégier l’espace salon et garder un maximum d’espace libre.
Réalisation: Le séjour est la plus grande pièce de l’appartement, l’idée était de ne pas l’encombrer pour donner encore plus l’impression d’espace. Le parti coloré fort est un mur vert kiwi sur lequel se détache un canapé écru. Pour le reste, mis à part le fauteuil turquoise qui fait un rappel avec l’entrée, les tons sont doux: chêne clair, tissus beige, écrus avec quelques rappels de vert. Je souhaite dans cet espace exploiter l’idée de nature, en utilisant le bois, des motifs végétaux sur les coussins, des stores en lin, il est prévu aussi d’ajouter des plantes sur un meuble bas qui longera tout le mur sous les fenêtres (en cours de réalisation). La partie salle à manger est événementielle: une console sur le mur face au canapé se déplie et peut recevoir jusqu’à 8 convives. En temps normal, la console est décorative, surmontée de croquis de modèles vivants encadrés. Les styles de mobilier sont divers: un canapé-méridienne contemporain, une table scandinave des années 50, un fauteuil contemporain également un peu dans cet esprit fifties. Le lustre, un « Caboche » de Patricia Urquiola formé de billes de métacrylate transparent est une petite merveille tant au niveau éclairage qu’au niveau esthétique. Il a été branché sur un variateur ce qui permet de créer une ambiance plus feutrée le soir avec des bougies parfumées. Cette pièce doit encore accueillir une bibliothèque sur mesure sur l’intégralité du mur face aux fenêtres.


bande magnétique bureau AnneletsBureau

rue des Annelets, Paris, 2007

Le bureau est en cours de réalisation. Il est peint en vert tilleul, une couleur que je trouve apaisante et parfaite pour favoriser la concentration dans cette pièce de travail intellectuel. Le mur est toutefois animé par une bande de peinture magnétique qui sert de tableau d’affichage: une bande vivante et évolutive parcourt une partie de la pièce. Elle permet d’accrocher temporairement des papiers de toutes sortes: cartes postales, adresses de restaurants, planning, jolies cartes de visite, dessins…


chambre rue des AnneletsChambre

rue des Annelets, Paris, 2007

Lieu de repos avant tout, l’ambiance de la chambre est un mélange de sobriété et de douceur. Les murs sont pâles, l’un écru, l’autre tirant vers le marron glacé éclairci, l’ambiance colorée est réveillée par des de légères touches de couleurs plus prononcées: les plinthes mauve foncé, les rideaux à ronds orange, rose pâle et doré (tissu Designer’s Guild). Peu de mobilier, un sol revêtu de jonc de mer, on privilégie les objets qui ont une valeur affective ou sensuelle pour personnaliser la pièce: un dessin à l’aquarelle de la propriétaire, son flacon de parfum, son livre de chevet… font partie de la décoration.